Anniversaire à Cris et Chuchotements (Paris) : Partie dans le blanc, prise par le feu - récit de Princess


Partie dans le blanc, prise par le feu
I. Les adorables mains de Caly m'attachent à la croix — les deux poignées et une cheville. Ses doigts ouvrent la fermeture éclaire de ma robe en latex et cherchent mes bouts de seins pour les pincer. Caly ordonne à son soumis de me lécher. Il se positionne par terre entre mes cuisses ouvertes, mais il est trop haut, je ne ressens rien et je lui demande de mieux se placer vers le bas. "Tu pourras faire Domina comme ça", me fait remarquer Caly et je souris intérieurement, car elle seule puisse être Domina. Caly m'avais déjà fessé dès notre arrivée à C&C pour l'anniversaire d'Arev. Mais nous avons déjà fêté l'anniversaire de Caly avec un apéro dans son nouveau terrain de jeu. Caly prend ses martinets avec des larges et épaisses lanières. Je me cambre, en pliant un peu mes genoux pour accommoder la tête du soumis entre mes cuisses. Sa langue est douce, en contrepoint aux forts coups du martinet que je reçois sur le dos, les épaules, les hanches, les fesses. Je ne pourrai pas dire exactement comment s'est passé —sûrement un coup trop fort— mais je suis partie très loin dans le blanc et je crois bien que je serai tombée en m'évanouissante si mes poignées n'étaient pas attachées par les menottes en cuir noir accrochés à la croix. Partie dans le blanc, je ressens un bien-être qui efface tout. J'émerge lentement, je suis partie tellement loin que je dois m'en souvenir que je me trouve à C&C. Je sens la tête de Caly proche de la mienne, ses cheveux me frôlent la nuque lorsqu'elle vient voir si tout va bien, ayant vu mon corps assouplir. "Il n'y a que toi, Caly", je lui murmure. Elle seule est ma Maîtresse. Je reviens un peu à mes esprits tandis qu'elle me détache de la croix. II. À l'envers, la tête en bas, les jambes écartées De nouveau dans la grande salle, Caly me demande de me pencher, les jambes écartées. Entre mes cuisses, à l'envers, je la perçois prendre les gants et du gel lubrifiant. Ooohlàlà, je sais ce qui m'attend ! Comme je n'ai pas remise ma robe, je suis nue sauf mes bas et mes bottes, et je me sens exhibée. Ses doigts experts glissent dans ma chatte, elle me pénètre, me pistonne jusqu'à la jouissance ! Exhibée ainsi, il y a toujours un mec qui s'approche de près pour mater ma chatte, et que j'ignore comme d'habitude. III. Infused with fire Puis, Caly m'approche avec son fouet. Debout au milieu de la salle, je croise les bras sur ma poitrine et j'attends. Le premier coup m'infuse avec le feu, les suivants de plus en plus forts. Elle me fait crier et danser, puis je me retourne pour savoir jusqu'où elle veut aller... "Jusqu'à ce que tu t'évanouisses" elle me demande, mais je ne peux pas contrôler ce genre de choses. L'image de mon dos sanglante en lanières vient dans mon esprit ! "Jusqu'à tu tombes par terre”, me répond-elle. Encore des coups forts qui me font tourner la tête —au moins six— avant que je tombe à genoux par terre. "He struck me & it felt like a kiss" Lana Del Rey Sacré Caly ! Encore des marques sur mon dos juste avant que je ne pars au Maroc... puis au retour, mon kiné trace le chemin avec son doigt. "C'est rien," je mens, "c'est juste des égratignures."


http://princessex.blogspot.fr/2015/10/partie-dans-le-blanc-prise-par-le-feu.html?zx=7c8cf1b5d9fc2c0d


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maîtresse Caly : Des news

Colors of Caly : Verdé nov 2017

Imagination fertile ou quand une Maîtresse est une femme-enfant