Bulletin d'humeur : 1er RDV


Dans les relations BDSM, comme dans tout autre type de relation, la 1ère rencontre a son importance et, je dirais même que dans 95% des cas, elle est déterminante.

S'il est vrai que j'en vois défiler des "vertes et des pas mûres", je dois dire que le 1er trimestre 2013 m'a réservé plusieurs belles surprises au donjon : de nouveaux profils, de nouvelles sensations, des émotions (qui commençaient, hélas, à foutre le camp...)


Mes petites "têtes blondes", ces nouveaux téméraires qui poussent la porte de mon antre m'apportent une excitation particulière en ce moment et me redonnent goût à "l'élevage".

Je les regarde avancer timidement vers moi et me confier tout ce qu'ils ont d'amour propre, de confiance, de dévotion, je les regarde dissimuler leurs peurs, leur honte. Je n'ai alors qu'une envie, transformer ce cadeau en apprentissage, investissement et en amour.


Pour l'un d'entre eux, ce petit hommage sur mon blog, parce que ces aventures sont des aventures qui se vivent à deux, merci Jean. Nul doute que nous ferons de la route ensemble, n'oublie jamais le claquement de mon fouet...A très bientôt.

DC




"Bonsoir Maîtresse,


Vue et rencontrée ce soir, pour la première fois. C'est séance (at-)tenante que j'éprouve un intense désir d'écrire, en témoignage du merveilleux moment que je viens de vivre. Et qui en appelle d'autres, chez moi...

Je me suis rendu à ce rendez-vous sans appréhension. La lecture des blogs et la certitude de se trouver face à quelqu'un de bien (souvent amusée, parfois distance mais aussi rieuse, à l'écoute moins d'une souffrance que d'un abandon, habitée par une violence et ce que je ressens comme tendresse)  m'habitait. Je n'étais pas désireux de pratiques extrêmes ou susceptibles de blesser ou de marquer trop durablement. Je ne savais comment les quelques indications seraient interprétées et reçues. Et j'ai aimé la façon dont j'ai été accueilli, avec simplicité et ce que j'ai ressenti comme une recherche d'évidence. Il y avait là quelque chose qui se tramait ou prenait corps sans aucune difficulté. Un chic et de naturel. J'ai aimé la connaissance parfaite que vous aviez des réponses à votre questionnaire. Qui fait office de "contrat" de base, entre deux subjectivités qui vont peut-être expérimenter et cheminer ensemble. Importante cette idée de contrat. Elle vient signer le fait que l'on partira d'une écoute et d'une interprétation du désir du soumis. Ce que vous avez fait magistralement, en donnant ce que j'avais réclamé tout en m'amenant à m'écarter d'un quelconque scénario préétablie. J'ai découvert avec délice la croix de Saint André. L'attachement lui-même m'a procuré d'intenses sensations. Bien plus qu'une excitation, une envie d'abandon et le délicieux frissons de souvenirs d'enfance, quand, être attaché à un arbre par des camarades de jeu me procurait une réelle excitation. Frappé de maintes façons, je sais, désormais, que je pourrai aller plus loin (même si je ne souhaite pas porter de marques trop visibles), tout comme je pourrai aller plus loin dans le travail des couilles (pinces ?). Collier, attachement, envie de liens : il y a, je le pressens, toutes les combinaisons de l'imagination... J'ai beaucoup aimé aussi ce que j'ai ressenti lorsque vous m'avez attaché par les mains, suspendu à deux petites poignées (c'était au centre du donjon) et un bandeau sur les yeux (même si voir m'est aussi agréable). Il s'agit moins d'évoquer les vives douleurs auxquelles je m'attendais (alors que, à ce moment, vous m'avez plutôt ménagé) que le fait de tenter de vous offrir mon abandon et une disponibilité inconnue. Cette posture m'a donné envie d'autres formes d'attachement ou peut-être de suspension. 

J'ai désormais envie d'explorer avec vous, grâce à vous, une facette de moi-même. Je ne sais par quoi cela peut passer. Je m'en remets donc à vous, en vous disant que j'aimerais vous combler et rencontrer vos désirs en me soumettant à votre charisme puissant et délicat.

Je pars bientôt en voyage. Et je ne peux formuler qu'un désir : vous revoir avec plus de dévotion, d'abandon encore.

Mais avant même d'espérer une réponse, sachez que je vous dois un moment d'une belle intensité. 

Admirativement votre,

Jean"



Commentaires

  1. Que les premières fois réussies sont belles !
    Bon chemin, avec Maîtresse Caly, Jean :)
    Je suis certaine que vous êtes entre de bonnes mains...
    Luna

    RépondreSupprimer
  2. chaque rencontre , chaque nouvelle rencontre est toujours un moment "magic" ou pas , parfois elle demande une 2eme rencontre pour poursuivre un chemin remplis de chose et d'autre et parfois cela s’arrête pourquoi ? comment ? chez moi le mot "magic" est le feeling rien de plus rien de moins , une domina si belle , si intelligente, soit 'elle et de bonne renommée n'y fera pas plus
    grand bien a vous
    cordialement et en tout amitié

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maîtresse Caly : Des news

Colors of Caly : Verdé nov 2017

Imagination fertile ou quand une Maîtresse est une femme-enfant